samedi 30 novembre 2013

Anti-FN : l’agit-prop fait pschitt.


no-fn

Le 30 novembre 2013
 

 
Le ressort de la contre-propagande anti-FN semble vraiment cassé.

Ce n’est pas faute de se donner du mal.
Tous les partis « républicains », toutes les officines médiatiques ou presque s’y mettent pourtant de bonne foi, celle du charbonnier.
Vous avez les ex-candidats UMP qui, à peine entré au Rassemblement Bleu Marine, s’en échappent horrifiés de ce qu’ils ont vu.

C’est Nadia, la franco-algérienne, candidate en Haute-Garonne, à laquelle un homme délicat, d’après elle cadre du parti, aurait dit « toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four ! »
 Pas mal ! Et à peine caricatural.
 On espère au moins qu’il était habillé en S.S.
C’est encore mieux avec l’ex-candidat de l’UMP Arnaud Cléré, lequel semble sorti d’un programme de manipulation mentale de la CIA style MK Ultra…


 Là, c’est un peu plus hard.
Le jeune homme a déclaré, encore tremblant :

« Lors d’une réunion, mi-octobre, à Hénin-Beaumont, j’ai vu des tatouages de croix gammées sur deux ou trois personnes. Sur leurs bras. Après le déjeuner, j’étais reparti. Cela a été l’élément déclencheur. J’ai aussi très vite été choqué par les propos homophobes et xénophobes des militants. Ils parlent sans arrêt de “pd”, ça me fait froid dans le dos. »

 Brrr. En effet, j’ai remis une petite laine.
Jean-François Copé-collé s’est empressé de sauter sur la (trop belle ?) occasion en récitant à la radio la lettre d’excuses du polisson, qui avouait s’être trompé et demandait à réintégrer la cour des grands.
Copé-collé avait l’air d’un élève fayot tout fier au tableau.
Selon nos sources, un gros skin aurait également regardé de travers l’ex-UMP à la sortie d’une réunion.
 L’enquête nous a appris qu’il s’agissait en fait de Jean-Marc, un coiffeur chauve, qui observait l’affichette de sa boutique collée à l’envers…
Néanmoins, monsieur Cléré a été visiblement traumatisé par ce coup d’œil « nauséabond » selon ses termes.

Malgré leur reprise en boucle sur les médias nationaux, les deux « affaires » ont fait pschitt.
 Comme quelques mois auparavant la mort de l’antifa Clément Méric.

 Concernant le petit Cléré en plein IIIe Reich, même l’analyste Mickaël Darmon, sur i>Télé, n’avait pas l’air d’y croire beaucoup !

Le ressort de la contre-propagande anti-FN semble vraiment cassé.
 Regardez le « dérapage » de Marine Le Pen sur les otages libérés dont elle estimait étrange le look islamisé.
Le matin même, tous les Ryhan-Cypel du pays sonnaient le tocsin, la Bête était de retour…
Mais le flop fut à peu près total.

Mercredi, le film « La Marche », hallucinante propagande antiraciste, faisait un bide royal dans les 20 salles parisiennes où il était présenté : 552 entrées !
Le problème des anti-FN, c’est que Jean-Marie leur manque.
 Avec le Front de Marine, Collard et Philippot, pas facile de trouver du grain à moudre. Alors on en est à racler les fonds de tiroirs.
 Problème, ça n’intéresse plus personne.
On se demande même si une manip genre Carpentras pourrait encore fonctionner de nos jours ?

 Pourtant, « ils » tenteront forcément quelque chose d’ici 2017…
 

1 commentaire:

  1. Ils vont peut être encore jeter une chance pour la France dans la seine

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.