dimanche 27 mars 2016

C’est du belge!


On pourrait au moins nous reconnaître le statut envié de lanceurs d’alertes, à nous autres qui, depuis plus de quarante ans, inlassables cassandres, dénonçons sur tous les tons les dangers désormais hélas trop évidents, d’une invasion musulmane consentie pour notre compte par les ineffables ordures qui nous gouvernent.

 Hé bien pas du tout, au contraire!
Juste au moment où une bande de salafistes fait péter, au nom d’Allah Le Miséricordieux, tout ce qui passe à leur portée entre Paris et Bruxelles, nos chères Élites trouvent le moyen de diffuser une série de petits films de merde visant à dénoncer, avec la délicatesse pachydermique qui caractérise les bobo-gauchiards, un soi-disant racisme anti-muz qui, paraît il, ferait des ravages dans notre jolie société si paisible.
Vous avez d’un côté les grandes vedettes, ces beurs-kamikazes issus, soit des allocations familiales soit du regroupement du même tonneau, avec, à leur traîne, les obscurs, les sans-grade, les délicieux « jeunes » de nos banlieues dealers de drogue, violeurs de filles et tortionnaires, à l’occasion, de petits blancs isolés (voir par exemple http://onefoutus.over-blog.fr/article-la-figure-comme-le-cul-121034991.html ) et de l’autre côté nous autres, les nauséabonds, les sales fachos-racistes, identitaires, extrême-droitistes, nazis même tant qu’on y est, qui rappelons si honteusement les heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire et qui, à chaque détour de phrase, risquons la condamnation pour délit d’incitation à la haine raciale.

 Rien n’a changé, tout reste pareil, immuable, on se demande bien ce qui pourrait se passer pour qu’enfin on nous reconnaisse un tout petit minimum de jugeote au lieu de continuer à nous chier et à nous pisser dessus avec une inépuisable persévérance.


Pour ce qui me concerne, en toute modestie et juste pour illustrer le propos au moyen d’un exemple concret, je ne dis aucun mal des Musulmans, ils peuvent musulmer -comme disait notre chère Dixie- autant que ça leur chante, je m’en fous éperdument, ce sont leurs oignons pas vrai… mais à la condition expresse qu’ils nous foutent une paix aussi royale que celle que je leur laisse moi-même, voilà!
Hélas, quand le Mahométan musulme il s’arrange pour que ça se voie et n’a rien à foutre des dégâts collatéraux; pour peu qu’il pousse le fanatisme un peu plus loin, il commence carrément à nous massacrer ainsi que cela s’est déjà produit à plusieurs reprises depuis 1995 et prend désormais une tournure systématique laissant présager des lendemains de plus en plus sanglants.

Alors bon, je veux bien admettre que l’immense, enfin la grande… bon disons la majorité de ces gens-là se révèlent inoffensifs à l’usage… on va dire ça… mais reconnaissez tout de même l’énorme quantité d’emmerdements que nous aurions évités s’ils s’étaient contentés de musulmer chez eux, de l’autre côté de la Méditerranée, délicieux pays d’où ils nous virèrent jadis comme des malpropres… à juste titre sans doute car nous n’avions pas plus à faire chez eux en ces temps lointains qu’ils n’ont à faire chez nous ici et maintenant.
 Et au lieu de cela, vu qu’après le rapatriement des colonisateurs survivants les autochtones se mirent à claquer du bec devant leur gamelles vides, nous les incitâmes à venir chez nous, d’abord pour y travailler ce qui à la rigueur pouvait s’admettre et ensuite carrément pour s’y installer et y faire souche moyennant rémunération proportionnelle au nombre d’enfants engendrés.

A partir de ce moment-là les vrais emmerdements commencèrent à nous choir sur la gueule.

 Dès le début des années quatre-vingts les moins futés d’entre nous avaient déjà constaté les conséquences funestes d’une situation s’aggravant en permanence sous leurs yeux effarés.
 Il eût alors fallu prendre des décisions drastiques à fin d’y mettre un terme définitif quitte à choquer les bonnes âmes et à essuyer une tempête médiatique au titre de laquelle « Le Monde » eût fait figure de Neptune en furie… au lieu de cela nous élimes Mitterrand et sa cohorte de Socialos.
La cause était entendue!
La situation perdura jusqu’au quasi-irréversible.

Peut être aurions nous pu encore, lors de l’arrivée au pouvoir de Chirac voici plus de vingt ans, tenter d’endiguer quelque peu un raz de marée qui prenait par surcroît l’effrayante figure de Khaled Kelkhal, mais le Président n’en manifesta nulle intention.
 L’habile manœuvre qui conduisit ce dernier à dissoudre l’Assemblée Nationale nous infligea alors un lustre supplémentaire de socialisme jospinien qui ajouta la CMU et l’AME à la panoplie des avantages offerts à tout envahisseur tant régulier que clandestin.

 La partie se trouvait ainsi définitivement perdue et ce ne sont ni les cinq années de chiraquisme socialisant issus du second tour de Mai 2002, ni le grotesque quinquennat de Sarko avec son kärcher enrhumé, qui eussent pu se révéler susceptibles de remettre un tant soit peu les pendules invasives à l’heure.
Aujourd’hui, de toute façon le mal est fait et bien fait, une proportion considérable et fortement croissante de la population confesse la religion de Mahomet, en conséquence de quoi aucun retour en arrière n’apparaît plus possible.

La République, forte de sa connerie congénitale et de ses illusions béates, s’imagine encore qu’au moyen d’une laïcité bien comprise et grâce à ses sacro-saintes Valeurs elle parviendra un jour ou l’autre à ressouder la Nation en un ensemble harmonieux et apaisé tel que nous le connûmes peut être quelques temps après la fin de la dernière guerre mondiale…. tiens fume, c’est du belge! voilà bien le cas de le dire.

On ne nous a pas écoutés, on nous a couverts d’opprobre, méprisés, calomniés, condamnés, médiatiquement exécutés.
 Le résultat est là, rien à ajouter!

Alors ils ont bonne mine nos politico-médiatiques, justement, de se foutre de la gueule des malheureux Belges qui se sont bornés à suivre notre exemple…
les Lumières vous savez…

Nous ne tarderons pas à dénombrer, dans les faubourgs crasseux de nos villes, des centaines de Molenbeek toutes prêtes à produire de petits djihadistes bien décidés à exploser au milieu des foules innocentes, juste pour rejoindre au plus vite le beau jardin d’Allah et les soixante douze vierges aux grands yeux noirs qui les y attendent.

Dommage qu’on ne les ait jamais écoutés les Nauséabonds, à croire que le Bien-Pensant, quand il se pince le nez, en profite pour fermer les yeux et se boucher les oreilles… il a la main vaste et le bras long, faut dire…

Joyeuses Pâques, il nous reste encore Lundi et les yeux pour pleurer.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.