vendredi 10 novembre 2017

Les perturbateurs ne sont pas ceux que je pensais


Clichy-100 élus perturbent une prière de rue-10.11.2017
 
 
L'hebdomadaire LE POINT affiche clairement son opinion.
 
Je pensais, moi, avec quelques millions de concitoyens je suppose, que les prières de rues sur la chaussée qui se déroulent à Clichy (92) face à la Mairie chaque vendredi depuis presque huit mois (soit 30 fois d'affilée) étaient illégales (occupation de l'espace public sans autorisation) et non conformes à la loi sur la laïcité de 1905.
La Rédaction du POINT estime, elle, que les perturbateurs ne sont pas ceux qui, par centaines, bloquent la circulation dans leur position ridicule, le cul en l'air, mais sont la centaine d'élus (maires et adjoints) venus pacifiquement, armés seulement de la Marseillaise, de calicots paisibles et de leurs écharpes tricolores, dire leur désapprobation face à cet acte illégal et... perturbateur.
 
LE POINT à son tour, après d'autres médias, a choisi son camp, c'est noté.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.