vendredi 3 novembre 2017

Parachute doré : à son départ d'Air France, Florence Parly a touché 675.000 euros

Parachute doré : à son départ d'Air France, Florence Parly a touché 675.000 euros


Florence Parly à Arlington aux Etats-Unis, le 20 octobre 2017. (AFP)

 

L'actuelle ministre des Armées touchait en outre, à l'époque, un salaire d'environ 80.000 euros pas mois. La compagnie aérienne se trouvait pourtant dans une situation financière délicate, rappelle "Marianne".
 
 
Epinglée il y a quelques semaines pour avoir touché, lorsqu'elle était à la SNCF, de très coquettes rémunérations, la (très discrète) ministre des Armées Florence Parly pourrait bien devoir faire face à une nouvelle polémique dans les prochains jours.
Selon "Marianne", l'intéressée ne s'est pas contentée de toucher des sommes impressionnantes en pleine crise à la SNCF.
 "En 2014, elle a également empoché un parachute de 675.000 euros lors de son départ d'Air France", révèle l'hebdomadaire.
Avant de recevoir ce parachute doré, Florence Parly a, par ailleurs, touché une moyenne de plus de 79.000 euros net mensuels de la part d'Air France, soit environ 69 Smic fait observer "Marianne", qui s'est penché sur la nouvelle déclaration d'intérêts de la ministre, comprenant ses rémunérations des années 2012 à 2015.


Les (très) coquettes rémunérations de la ministre Florence Parly à la SNCF

Une entreprise en difficulté
 
Ce fameux "parachute" interpelle à plusieurs titres.
En premier lieu parce que cet ex-secrétaire d'Etat socialiste n'allait en aucun cas se retrouver au chômage après son départ d'Air France.
"En tant que haut-fonctionnaire en disponibilité, elle était assurée de retrouver sa place – et son salaire – d'administratrice civile rattachée au ministère des Finances", rappelle "Marianne".

Mais aussi et surtout parce que la compagnie aérienne française connaissait alors de réelles difficultés, avec en 2012 et 2013 deux plans de départs volontaires, soit la suppression de 5.122 et 2.800 postes, puis en 2014 des pertes financières évaluées à 129 millions d'euros.

Sans compter que son bilan à la tête de la branche Cargo du groupe, puis en charge des courts et moyens courriers à Orly, est loin d'être éblouissant, souligne l'hebdomadaire.

Florence Parly n'est toutefois pas la seule haut placée d'Air France à avoir touché un tel parachute doré ces dernières années, "Marianne" évoque "une tradition ancrée au sein de cette entreprise", au même titre que le niveau important des rémunérations des dirigeants de la compagnie.

S.B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.