dimanche 7 janvier 2018

Yann Moix accusé de véhiculer des fake news sur les migrants par la préfecture du Pas-de-Calais

 
 
Yann Moix accusé de véhiculer des fake news sur les migrants par la préfecture du Pas-de-Calais
 
© FRANCOIS LO PRESTI Source: AFP
Yann Moix dit détenir des films qui dénoncent les pratiques des forces de l'ordre contre les migrants
 
Face au porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, le chroniqueur Yann Moix a accusé la police de maltraiter les migrants de Calais en les «tabassant» et «gazant» leurs effets personnels.

La préfecture du Pas-de-Calais lui a vertement répondu.
Lors de l'émission On n'est pas couché du 6 janvier, diffusée sur France 2, le chroniqueur Yann Moix a violemment chargé l'Etat et les services de police s'agissant de la gestion des migrants à Calais, demandant au porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, invité de l'émission, à réagir.
«[A Calais] j'y passe régulièrement des jours et des nuits depuis quelques mois. Et ce que je vois de l'honneur de la République, [...] ce sont des CRS qui gazent les couvertures de jeunes migrants de 18 à 25 ans, qui gazent l'eau potable de jeunes migrants, qui tabassent des jeunes migrants qui sont soignés effectivement gratuitement par l'Etat parce qu'ils ont été frappés par la police la veille», s'est ému Yann Moix au début de sa longue diatribe.
 
Attaquée par Yann Moix, la préfecture du Pas-de-Calais a rapidement riposté sur son compte Twitter. Dans une série de messages, elle dénonce des fake news : «Non, les CRS ne gazent pas les couvertures [...]
Non, les CRS ne contaminent pas l'eau potable [...]
Non, les CRS ne "tabassent" pas les jeunes migrants.»




L'institution publique ajoute qu'«aucun des faits évoqués [par Yann Moix] n'ont fait l'objet de signalements aux services de l'Etat et de la justice».


Enfin, la préfecture a voulu prouver par l'image, dans d'autres posts Twitter, qu'elle fournissait de l'aide aux migrants, à l'instar du «dispositif sanitaire» mis à leur disposition.


Le démenti de la préfecture poussera-t-il Yann Moix a dévoiler les films dont il a affirmé être en possession ? Affaire à suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.